Villejuif : opération antiterroriste dans un immeuble

Villejuif : opération antiterroriste dans un immeuble
Une voiture de police le 26 octobre 2016 à Nantes (Loire-Atlantique) (Illustration)

Orange avec AFP, publié le mercredi 06 septembre 2017 à 16h47

SÉCURITÉ. Deux hommes ont été arrêtés mercredi après la découverte dans un appartement de Villejuif (Val-de-Marne) de composants pouvant entrer dans la fabrication d'explosifs

Une opération de déminage était en cours dans un immeuble de Villejuif, dans le Val-de-Marne, mercredi 6 septembre après-midi, selon plusieurs informations de presse.

Les enquêteurs inspectent un logement, dans lequel des éléments pouvant entrer dans la composition d'explosifs ont été découverts. Parmi les éléments découverts par les démineurs de la Préfecture de police, figurent notamment des bonbonnes de gaz et du fil électrique, a précisé une source proche de l'enquête à l'AFP.

BFMTV, qui montre des images, explique de son côté qu'il y avait également une cocotte-minute, des bouteilles d'acétone, de l'eau oxygénée et de "l'eau suspecte, de l'eau oxygénée mélangée à de l'eau". "Tout ça pouvant laisser penser que quelqu'un pouvait chercher à fabriquer des explosifs", affirme la journaliste, selon qui les policiers sont tombés sur "cet arsenal tout à fait par hasard."



De la documentation en arabe à caractère religieux aurait été retrouvée dans l'appartement, selon France Info et LCI.

C'est un plombier qui, intrigué par la présence de ce qui ressemblerait à des détonateurs, aurait alerté les forces de l'ordre. Un périmètre de sécurité a été mis en place autour de l'immeuble, a précisé la préfecture de police de Paris. La mairie de Villejuif a demandé sur Twitter aux habitants d'éviter la zone.



DEUX HOMMES INTERPELLÉS

Deux hommes ont été interpellés en début d'après-midi au Kremlin-Bicêtre (Val-de-Marne), une commune voisine de Villejuif. L'un d'eux est le propriétaire de l'appartement, a précisé une source proche du dossier. L'un des deux hommes serait agent hospitalier dans cette ville limitrophe, selon France Info.

"Je compte sur les forces de l'ordre pour une intervention plus que délicate. J'attends un retour exhaustif mais qui m'inquiète au plus haut point", a écrit en début d'après-midi sur Facebook le maire Les Républicains de Villejuif Franck Le Bohellec.



La section antiterroriste de la brigade criminelle parisienne (SAT) et la direction générale de la sécurité intérieure (DGSI) ont été saisies de cette enquête ouverte pour association de malfaiteurs terroriste criminelle, a précisé une source judiciaire.

Dans un communiqué, le ministre de l'Intérieur Gérard Collomb a tenu à saluer le "réflexe citoyen de l'artisan". Il a souligné également "la réactivité des fonctionnaires de police et des agents du laboratoire central de la préfecture de police qui sont intervenus sur les lieux".

Vos réactions doivent respecter nos CGU.