Villa de Macron au Touquet : après leurs plaintes, les CRS remplacés par des gendarmes

Villa de Macron au Touquet : après leurs plaintes, les CRS remplacés par des gendarmes
Brigitte et Emmanuel Macron sortant de leur ville au Touquet, le 11 juin 2017.

Orange avec AFP, publié le dimanche 11 février 2018 à 10h17

Après leurs plaintes sur les conditions de travail, les CRS qui gardent la villa d'Emmanuel Macron au Touquet vont être remplacés par des gendarmes, indique samedi 10 février La Voix du Nord, qui cite le préfet du Pas-de-Calais, Fabien Sudry.


Les militaires prendront la relève des policiers le 20 février à la garde statique de la résidence secondaire du couple présidentiel. En août 2017, leur hiérarchie avait demandé aux CRS de ne pas porter leurs fusils d'assaut et leurs gilets pare-balles lourds, pour ne pas inquiéter les riverains. Après l'intervention du syndicat UNSA police, ils avaient pu retrouver leur équipement. En décembre, les policiers avaient également demandé l'installation d'une guérite pour s'abriter des éléments. Le syndicat avait d'ailleurs obtenu un peu plus tôt l'annulation d'une sanction à l'encontre d'un fonctionnaire qui avait rejoint une voiture pour se protéger lors d'une tempête.

"L'arrivée des gendarmes s'effectue dans le cadre de la rotation normale des forces de sécurité de dispositifs de longue durée", explique à La Voix du Nord le préfet. Mais l'UNSA police s'est moqué de la décision, se demandant dans un communiqué si les gendarmes mobiles qui vont prendre la relève ne seraient tout simplement pas "plus 'dociles'".

Fabien Sudry indique par ailleurs que la demi compagnie mobile de CRS concernée va être redéployée à Calais dans le cadre de la sécurisation de la ville.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.