Vienne : un loup observé pour la première fois depuis près d'un siècle

Vienne : un loup observé pour la première fois depuis près d'un siècle
(illustration)

publié le jeudi 18 mars 2021 à 18h48

Les éleveurs d'ovins du secteur ont immédiatement fait part de leur inquiétude.

Les observations de loup se multiplient en France, où le canidé fait son retour après avoir été éradiqué dans les années 30. Après le Bas-Rhin la semaine dernière, c'est au tour de la Vienne d'accueillir l'animal :  une "première" apparition dans ce département du centre-ouest "depuis près d'un siècle", a annoncé jeudi 18 mars la préfecture.

L'animal a été découvert mort à proximité d'une voie ferrée sur la commune de Lathus-Saint-Rémy, dans le sud-est du département. 

Sur la base d'une photographie transmise par un observateur, l'organisme mandaté par le Ministère en charge de l'environnement pour le suivi du loup, l'office français de la Biodiversité, a "très rapidement pu authentifier cet animal comme étant très probablement un loup gris (Canis lupus lupus)", selon le communiqué. "Les critères morphologiques correspondent à ceux d'un loup (taille, poids, pelage, etc.)", précise-t-on à la préfecture. Des analyses complémentaires vont être réalisées sur l'animal.


Depuis l'éradication du loup en France dans les années 30, et sa réapparition naturelle au début des années 1990, via l'Italie et les Alpes du Sud, c'est un premier signalement dans ce département. "En Nouvelle-Aquitaine la présence du loup gris a été avérée en Dordogne dès 2015, puis de manière occasionnelle en Corrèze, Creuse, Charente-Maritime, Charente et en Pyrénées-Atlantiques de manière permanente depuis 2018", détaille la préfecture. 

L'observation de ce "canis lupus" a rapidement suscité des inquiétudes dans ce secteur d'élevage ovin. "Cela va générer (...) un stress supplémentaire pour les agriculteurs (...) C'est une mauvaise nouvelle pour toute la filière (IGP label rouge Agneau du Poitou-Charentes)", a estimé Audrey Tessereau, directrice du GIE (groupement d'intérêt économique) Ovin Centre-Ouest.

"Plus aucun département n'est épargné, ce qui n'est pas surprenant vu la capacité de déplacement de l'animal. Il va falloir mettre tout le monde autour de la table, agriculteurs, chasseurs, protection de la nature, pour prendre ce problème au sérieux", a réagi Bernard Blanchet, maire de la commune voisine de Montmorillon.

"Si la présence du loup en Vienne est une première depuis près d'un siècle", la préfecture tient à préciser que "l'espèce est connue pour sa grande capacité de dispersion, notamment en phase de recherche de territoire". Des observations isolées et fortuites de loups interviennent souvent "en automne/hiver" ou lors de la "colonisation printanière". À cette époque de l'année, les jeunes nés au printemps précédent prennent leur place au sein de la meute, contraignant d'autres congénères à chercher un nouveau territoire. Avec ce système de colonisation par "bonds", caractéristique de l'espèce, ces individus peuvent alors parcourir jusqu'à 800 km avant de se fixer, le plus souvent en passant inaperçus lors de leur trajet de dispersion, explique la préfecture.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.