Valls : «Si l'Europe n'assume pas ses responsabilités, Schengen sera remis en cause»

par Libé Zap

Il n'y a «pas de frontière hermétique» et «pas de risque zéro», a rappelé jeudi soir le Premier ministre, évoquant les multiples passages aux frontières des auteurs présumés des attentats de Paris. Invité sur le plateau du 20 heures de France 2, Manuel Valls a toutefois demandé à ce «que chaque pays frontalier de la France joue pleinement son rôle» en matière de contrôle aux frontières. «Si l’Europe n’assume pas ses responsabilités, alors en effet, c’est tout le système Schengen qui sera remis en cause» a-t-il conclu.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.