Unité SGP Police dénonce l’instrumentation de la fatigue des forces de l’ordre à des "fins politiques"

par BFMTV

L'interdiction de la manifestation parisienne contre la loi Travail de jeudi a suscité un tollé dans la classe politique et les syndicats qui dénoncent unanimement une atteinte à la démocratie. Mais du côté des forces de l'ordre, le prétexte de leur épuisement pour justifier cette décision passe mal aussi, elles y voient une instrumentalisation. "On ne veut pas que la fatigue de nos collègues soit utilisée comme argumentation à des fins politiques", a expliqué Nicolas Comte, secrétaire général du syndicat SGP Police FO ce mercredi sur BFMTV. "Ca fait des mois que tout le monde s'en fiche, à part nous, de la fatigue des policiers", s’est-il indigné.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.