«Un Français» : l’auteur du film se justifie au Grand Journal

par libezap

Chaque année, la Croisette tremble en raison de certains films polémiques. Mais c’est une des rares fois en 68 ans d'existence qu'un film dérange à ce point au Festival de Cannes. Cette année, c'est le long-métrage «Un français», réalisé par Patrick Asté, alias Diastème, qui traite du «parcours d’un salaud qui va tenter de devenir quelqu’un de bien» d’après son réalisateur, qui met le feu aux poudres. Pourtant, un film sur un homme qui tente de se débarrasser d'un vice (dans ce film, la violence, ndlr), ce n'est pas une nouveauté. La déprogrammation de cinquante avant-premières d’«Un Français» avait irrité son réalisateur. Il remercie tout de même la poignée d’«exploitants formidables» qui l’ont soutenu et prévoit de diffuser ce film, en salle le 10 juin prochain. «Les réseaux sociaux s'affolent autour d'une bande-annonce, ou même d'un titre», déplore-t-il mardi soir sur le plateau du Grand Journal.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.