Trêve judiciaire : «Une forme de pression sur les juges», pour Jean-Jacques Urvoas

par Libé Zap

«Non, il n'y a pas une justice pour les privilégiés et une justice pour les anonymes. Il y a la loi, et elle s'applique dans toute sa rigueur.» Invité de France 2 ce lundi matin, Jean-Jacques Urvoas s'est insurgé contre les propos de Marine Le Pen qui, en meeting à Nantes dimanche, a appelé les magistrats à «ne pas contrecarrer la volonté du peuple».

Pour le ministre de la Justice, «il y a aujourd'hui, dans le débat public, une forme de pression qui est organisée sur les juges».

Vos réactions doivent respecter nos CGU.