Syrie : représailles après l'attaque chimique présumée ?

par euronews-fr

Selon l'agence de presse officielle syrienne, un aéroport militaire a été bombardé par des missiles tôt ce matin. Le Pentagone nie toute implication.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.