Revenu universel : ce qu'en pensent les candidats à la primaire

par Libé Zap

D'utopie, il est devenu l'un des sujets principaux de la primaire à gauche. Le revenu universel, somme versée à tous les citoyens, sans condition de travail ou d'âge, fait débat. Et chacun des candidats, qu'il y soit favorable ou non, n'en a pas la même définition.

D'un côté, Benoît Hamon et Jean-Luc Bennahmias prônent un revenu universel inconditionnel. Manuel Valls, moins enclin à son caractère universel, préfère évoquer un revenu «décent» versé, lui, aux plus précaires.

De l'autre côté, Arnaud Montebourg, Vincent Peillon et François de Rugy, qui le jugent irréaliste, aussi bien pour son coût que pour la notion de valeur travail.

Tour d'horizons des prises de positions des candidats à la primaire de la gauche sur ce thème.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.