Rebsamen sur FranceLeaks : «Entre amis, on ne fait pas ça»

par Libé Zap

Les services de sécurité des Etats-Unis (NSA) ont mis, de 2006 à mai 2012, Jacques Chirac, Nicolas Sarkozy et François Hollande sur écoute. Une révélation issue des documents de WikiLeaks, publiés ce mercredi par «Libération» et «Mediapart».

Le ministre du Travail François Rebsamen assure sur France Info que «ces informations qui sont distillées par la presse sont graves». «J'ai noté l'annonce des Etats-Unis qui dit que le président de la République François Hollande n'est pas écouté. Ce qui veut dire qu'il a pu l'être», a-t-il ajouté. «C'est une affaire que le président de la République et le Premier ministre prennent au sérieux.»

«Entre amis, on ne fait pas ça, même si on voit bien que chacun dépend d'abord son indépendance nationale», a-t-il déploré. «Il faut aussi se protéger de ce genre de choses. Le mieux, quand on a des choses secrètes à se dire, c'est de ne pas se les dire au téléphone.»

Vos réactions doivent respecter nos CGU.