Réactions suite aux cadres de Renault blanchis

par BFMTV

La direction de Renault a présenté ses excuses aux trois cadres licenciés à tort après la supposée affaire d’espionnage. Au Technocentre de Guyancourt, les salariés écœurés, peinent à exprimer leur mécontentement quant à la gestion de cette affaire.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.