Quatrième nuit de mobilisation pour les policiers, Hollande promet d'engager le dialogue

par Libé Zap

Le mouvement essaime un peu partout à travers la France. De la région parisienne à Toulouse, Marseille ou Lyon, le coup de colère des policiers se fait de plus en plus prégnant. Après quatre jours de mobilisation, les revendications n'ont pas changé : «Il nous faut plus d'effectifs, il nous faut plus de moyens, et puis il faut surtout qu'on puisse faire notre mission de policier», résume un manifestant au micro de BFM TV.

Depuis Bruxelles, où il assiste actuellement au Conseil européen, François Hollande a tenté de calmer la fronde : «Je recevrai les organisations de policiers pour que nous puissions aller jusqu'au bout de ce que ces organisations ou ces policiers demandent», a-t-il annoncé.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.