PSG : du changement envisagé en haut lieu

par 6MEDIAS

La prochaine intersaison promettait déjà de marquer un virage dans l'histoire du PSG version Qatar, mais il se pourrait que ce soit une véritable révolution qui attende le club de la capitale.

Nasser Al-Khelaïfi, président depuis le 4 novembre 2011, homme de confiance de Doha et ami du prince Tamim Ben Hamad Al Thani, pourrait faire les frais de l'élimination du club en huitièmes de finale de la Ligue des champions pour la deuxième année consécutive.

Selon France Bleu, Al-Khelaïfi serait écarté de la présidence de Paris au profit de Joaan Al-Thani, frère cadet du prince, président du comité national olympique de l'émirat et passé par l'école militaire française de Saint-Cyr. Nasser Al-Khelaïfi de son côté resterait dans l'organigramme du club.

Ce remaniement serait un symbole fort de la reprise en main du PSG, dont la direction est taxée depuis plusieurs saisons de laxisme. Ainsi, une faillite de l'institution PSG a souvent était évoquée après l'historique remontada subie par l'équipe face au FC Barcelone en 2017, mais aussi cette saison lors des différentes polémiques ayant secoué le club, que ce soit le "penalty gate" ou encore le flou entourant la blessure à la cheville de Neymar, donnant l'impression que l'entraîneur Unai Emery était livré à lui-même.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.