PSA sacrifie Aulnay et provoque un choc : réactions

par afp

Le premier constructeur automobile français PSA Peugeot Citroën a provoqué un choc jeudi en annonçant la fin de la production en 2014 à l'usine d'Aulnay (Seine-Saint-Denis), où travaillent plus de 3.000 salariés, et un plan global de 8.000 suppressions de postes en France. Durée: 01:13

Vos réactions doivent respecter nos CGU.