Pour Bruno Le Roux, l'accord était «le seul moyen de pouvoir continuer à aider la Grèce»

par Libé Zap

Le président du groupe socialiste à l'Assemblée nationale, est conscient du «désastre» pour l'Europe d'une éventuelle sortie de la Grèce de la zone euro. Bruno Le Roux en est convaincu : l'accord trouvé avec ses créanciers est «le seul moyen de pouvoir continuer à aider la Grèce».

Le député socialiste de Seine-Saint-Denis souhaite «une conférence» sur les dettes souveraines européennes et plaide pour «une mutualisation des dettes européennes pour sécuriser les Etats, sécuriser la souveraineté des Etats européens qui connaissent des difficultés».

Vos réactions doivent respecter nos CGU.