«Pic de tension», «attaque basse» : les réactions au ton du second tour de la primaire

par Libé Zap

En quelques jours, le ton de la primaire de la droite a changé. Les attaques se bousculent, d'un camp à l'autre, depuis que le maire de Bordeaux a demandé mardi à son rival de «clarifier sa position» sur l'IVG. Alors qu'Alain Juppé et François Fillon se revoient la balle à coup de piques, leurs porte-paroles tentent de rassurer.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.