Philippe Martinez : «Pour certains je suis un dur, pour d’autres je suis un mou»

par Le Parisien

Il n'y a pas de débordement de la base de la CGT selon son secrétaire général. Certain militants ne partagent pas le point de vue du chef mais ils ne seraient qu'une infime minorité selon Philippe Martinez qui nous explique qu'il n'est pas un patron et qu'il n'y a pas de relation de subordination dans la confédération.

http://www.leparisien.fr/#xtor=AL-1481423430

Vos réactions doivent respecter nos CGU.