Pelloux regrette les publications de certains médias après les attentats contre «Charlie Hebdo»

par Libé Zap

«La liberté d'être con c'est quand même quelque chose qui s'encadre». Le médecin urgentiste, ancien chroniqueur de «Charlie Hebdo», fait part de ses déceptions après l’attentat du 7 janvier. «Ce qui m'a le plus déçu c'est une certaine forme de médias qui ont surfé sur certains petits problèmes de vie privée des uns ou des autres pour essayer de faire une montagne d'événements [...] dont il ne fallait pas parler plus que ça» a expliqué ce jeudi Patrick Pelloux, invité sur iTélé pour la sortie de son livre, «Toujours là, toujours prêt» (éditions Cherche-midi), hommage aux morts des attentats de janvier.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.