Paris: les migrants du "Bois Dormoy" ont investi une caserne de pompiers abandonnée

par BFMTV

Environ 300 personnes, dont une centaine de migrants, ont quitté jeudi le jardin associatif du "Bois Dormoy", à Paris, pour s'installer dans une caserne de pompiers désaffectée à quelques centaines de mètres de là. Le déplacement s'est opéré dans la plus grande confusion. Les soutiens aux migrants, issus de tendances politiques et associatives diverses, n'arrivaient pas à se mettre d'accord sur la destination, certains échangeant même des coups. Le préfet de police de Paris reconnaît qu’il "y a eu des débats très vifs, même des affrontements entre les différents soutiens de ces migrants (…) Manifestement, ils ne sont pas d’accord sur la suite à donner. C’est assez pathétique et lamentable. J’espère que très rapidement la raison va revenir (car) ces migrants ont un hébergement qui les attend."

Vos réactions doivent respecter nos CGU.