Paris : ces plongeurs inspectent la partie immergée des ponts de la Seine

par Le Parisien

Bouteille d’oxygène, palmes, combinaison de plongée et surcouche rouge vif « pour faire peur aux silures » : Fréderic est prêt à entrer dans l’eau. Avec ses 35 kg sur le dos, ce scaphandrier spécialisé en inspection d’ouvrages d’art a plongé sous le pont des Invalides à Paris ce mercredi 8 septembre. Avec son collègue Christophe, ils ont inspecté l’état des cinq mètres de bâti immergés pour le compte de la Ville de Paris. Tous deux travaillent pour le Centre d’études et d’expertise sur les risques, l’environnement, la mobilité et l’aménagement (Cerema). Cette administration publique qui dépend du ministère de la Transition écologique inspecte les trente-sept ponts de la capitale depuis 2015. Elle fait ensuite des recommandations à la mairie de Paris en définissant les degrés d’urgence des éventuels travaux à réaliser. En France, de nombreux ouvrage d’arts devraient nécessiter des rénovations « dans les 20 à 30 ans qui viennent », affirme Pascal Berteaud. Et pour cause : « une bonne moitié des ponts de l’hexagone ont été construit après 1945, explique-t-il. Leur durée de vie avant rénovation va donc arriver à son terme dans les prochaines années. »

Vos réactions doivent respecter nos CGU.