Oui, ils soutiennent une prolongation de l’état d’urgence, mais…

par Libé Zap

Suite au large consensus (489 voix pour, 26 contre) en faveur d'une prolongation de six mois de l'état d'urgence cette nuit à l'Assemblée, on pensait les différents partis politiques enfin d'accord sur un point : il n'en est rien. Si tous les invités politiques des matinales ont dit ce mercredi soutenir la mesure, tous y trouvent également à redire.

Au porte-parole du gouvernement Stéphane Le Foll, pour qui l'état «est un outil, mais ce n'est pas le seul pour lutter contre le terrorisme», le frontiste Nicolas Bay répond : «[L'état d'urgence] peut permettre au gouvernement d'agir, encore faut-il en avoir la volonté.» Et si François Bayrou estime que «ça signifie que la nation reste en alerte», le député LR Jean-François Copé juge, lui, que «les mesures ne sont pas du tout à la hauteur de l'enjeu». Un avis que partage son homologue Les républicains David Douillet : «Il faut qu'on aille beaucoup plus loin, les Français nous le demandent.»

Vos réactions doivent respecter nos CGU.