"Non, non, non, s'il vous plaît !" Lors des violences à Paris, un commerçant supplie des casseurs d'épargner sa vitrine

par BFMTV

Vitrines brisées, stocks volés, magasins saccagés: après les violences de samedi, les commerçants de l'avenue Kléber à Paris doivent maintenant réparer les dégâts des casseurs. Ils craignent de nouveaux débordements le week-end prochain.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.