Nicolas Sarkozy condamné à un an de prison ferme dans l'affaire Bygmalion, l'ancien président fait appel

par Le Parisien

Condamné au maximum de la peine encourue, Nicolas Sarkozy ne compte pas en rester là. La 11e chambre du tribunal judiciaire de Paris a déclaré, ce jeudi matin, l’ancien président de la République coupable de financement illégal de campagne. Une condamnation prononcée dans le cadre de l’affaire dite Bygmalion, celle des comptes frauduleux de la campagne conduite par le chef de l’État sortant en 2012. Nicolas Sarkozy écope d’un an de prison ferme, une peine qui pourra être aménagée à domicile sous bracelet électronique. Son avocat Thierry Herzog a confirmé peu après l’énoncé des condamnations que son client fera appel du jugement.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.