Montebourg n'accepte "pas en l'état" le plan de PSA

par afp

Le ministre du Redressement productif, Arnaud Montebourg, "n'accepte pas" le plan de restructuration présenté jeudi par le groupe automobile français PSA Peugeot Citroën, qui prévoit la suppression de 8.000 postes et la fermeture du site d'Aulnay. Durée: 00:52

Vos réactions doivent respecter nos CGU.