Les propositions sécuritaires de la droite épinglées par la gauche

par Libé Zap

Quelques heures seulement après l'attentat perpétré dans l'église de Saint-Etienne-du-Rouvray, le président du parti Les Républicains, Nicolas Sarkozy, demandait au gouvernement de «mettre en oeuvre toutes les propositions présentées [par la droite] depuis des mois, sans délai.» Parmi elles, la rétention et assignation à résidence des fichés «S». Une mesure jugée anticonstitutionnelle par les élus socialistes, qui appellent, à l'instar du député Benoît Hamon, à ne pas céder à «la dictature de l'urgence».

Vos réactions doivent respecter nos CGU.