Les petites phrases du président

par euronews-fr

La petite phrase n'est pas passée inaperçue. En déplacement à Egletons en Corrèze , un déplacement perturbé par des manifestations, Emmanuel Macron au cours d'un aparté avec le président de la région Nouvelle Aquitaine a déclaré : "il y en a certains au lieu de foutre le bordel, ils feraient mieux d'aller regarder s'ils ne peuvent pas avoir des places là bas parce que il y en a qui ont des qualifications pour le faire."

La déclaration a déclenché une avalanche de commentaires et une riposte de l'Elysée en la personne de son porte-parole Bruno Roger-Petit dénonçant un hors contexte tout en rappelant la responsabilité de tous en matière d'emploi... donc des chômeurs.

⚫️ Quand Bruno Roger-Petit tente de défendre #Macron avec son "#bordel" : ça rame dur . #whirlpool pic.twitter.com/Y1uiJAkQqU- Damoclès (@Damocles_Fr) 4 octobre 2017


Emmanuel Macron est coutumier des petites phrases controversées, déjà quand il n'était que ministre il engageait un jeune homme à travailler un peu plus pour mieux s'habiller. Devenu président sa sortie à Mayotte sur les clandestins comoriens avait été remarquée, sans parler des faineants qui luttent contre la loi travail et qu'il a fustigés à Athènes.

Des petites phrases qui si elles rapprochent le président de ses concitoyens comme cela est parfois porté à son crédit l'éloignent toutefois de la posture jupitérienne voulue et assumée dès son arrivée au pouvoir.
Devant

Vos réactions doivent respecter nos CGU.