Les migrants de la Chapelle "cherchent une protection", pas le "confort"

par BFMTV

Cécile Poletti, déléguée Île-de-France à la Cimade, s'est rendue au campement de la gare d'Austerlitz qui fait l'objet d'un arrêté d'expulsion à Paris. Elle rappelle que beaucoup de ses migrants sont des Erythréens, pays que l'ONU suspecte l'Erythrée de crime contre l'humanité. "Ce ne sont pas des criminels mais des personnes qui cherchent une protection", explique-t-elle.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.