Les démineurs de la Légion, "anges gardiens" de l'armée

par afp

Le danger peut surgir d'un téléphone portable, d'un livre ou encore d'un paquet de cigarette. À Saint-Christol (Vaucluse), les démineurs du 2e régiment de génie, les "anges gardiens" de l'armée française, s'entraînent à déceler les nouvelles menaces.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.