Le cri d’alarme de la SPA au beau milieu de l’été

par 6MEDIAS

Comme chaque été, malgré les nombreuses campagnes de sensibilisation, le nombre d'abandons ne cesse d'augmenter. Entre 2015 et 2017, ce chiffre a bondi de 6,5% pour les chiens et de 20% pour les chats, comme l'explique Le Parisien qui raconte que cette année la situation est particulièrement tendue en Ile-de-France, région qui dispose pourtant de 4 refuges. "Notre capacité d’accueil tourne normalement autour des 1 300 animaux sur l’ensemble de ces quatre refuges. Là je viens d’avoir les chiffres, ils sont catastrophiques. Chaque été, nous avons le même problème, mais cette année c’est encore pire. Nous hébergeons actuellement 650 chiens et 900 chats, soit 1 550 animaux en tout", précise au Parisien le directeur général adjoint protection animale de la SPA, Nicolas Dumas. Au refuge de Chamarande, on refuse même des animaux. "On est vraiment saturés. Nous sommes contraints de refuser certains animaux qu’on nous apporte, c’est vraiment désagréable car ce n’est pas dans notre politique, mais nous ne pouvons pas faire autrement. Nous ne prenons que les cas d’urgence", prévient sa responsable Claire Brissard. "Les animaux souffrent aussi de la canicule. "Il faut surveiller les températures, les hydrater encore plus", explique la SPA au Parisien, avant de demander de ne pas attendre septembre pour les adopter.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU