Laurent craint un «régime d'exception durable» inscrit dans la Constitution

par Libé Zap

S'il «comprend la demande des Français [...] en faveur de la sécurité et de la protection», le secrétaire national du Parti communiste estime toutefois nécessaire l'ouverture d'un débat portant sur l'état d'urgence maximale afin d'éviter toutes restrictions durables des libertés publiques. «Il faut protéger nos libertés publiques en même temps qu'il faut protéger notre sécurité. C'est pour ça que nous ne voulons pas par exemple, après l'état d'urgence, inscrire dans la Constitution une sorte de régime d'exception durable, parce que là ce serait une défaite de la démocratie», explique Pierre Laurent ce mardi sur France Info.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.