Laurent Berger «demande de profondes modifications de ce projet, pas le retrait»

par Libé Zap

Invité ce matin sur BFM TV, le secrétaire général de la CFDT assure comprendre le malaise des jeunes face au marché du travail. Pourtant, contrairement à Philippe Martinez (CGT) et à Jean-Claude Mailly (FO), il ne demande pas le retrait du projet de loi Travail. «Dans ce texte, il y a aussi - il faut le dire, on n'en parle pas beaucoup - des choses qui sont importantes.» Parmi ses exemples, le compte personnel d'activité, ou le compte pénibilité.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.