Laurence Rossignol : «Si on avait un candidat pour être dirigeant du PS qui s'impose, ça se saurait ! »

par Libé Zap

Invitée mercredi sur Franceinfo, l'ex-ministre des Familles et du Droit des femmes a évoqué les difficultés du Parti socialiste pour trouver un remplaçant à son Premier secrétaire, Jean-Christophe Cambadélis. "Si on avait un candidat pour être dirigeant du PS qui s'impose, qui fasse l'unanimité, ça se saurait !» a-t-elle lancé. "Il faut que nous soyons nous-mêmes notre propre tutelle et si un électrochoc comme celui qu'on subit en ce moment n'est pas capable de nous faire devenir raisonnables, alors là il faudra vraiment s'inquiéter.»

Vos réactions doivent respecter nos CGU.