La justice française face au génocide rwandais

par euronews-fr

Le premier procès en France lié au génocide rwandais s'est ouvert ce mardi devant les assises de Paris. Sur le banc des accusés, Pascal Simbikangwa, ex-officier de l'armée et ex-responsable des services secrets. Il est accusé de complicité de génocide et crimes contre l'humanité. Arrêté en 2008 à Mayotte où il vivait sous une autre identité, il nie en bloc les accusations. A l'origine de ce procès, le Collectif des parties civiles pour le Rwanda. "C'est le procès d'un présumé génocidaire, donc on attend que Pascal Simbikangwa rende des comptes à la justice parce que ça fait très longtemps que nous nous battons pour qu'un premier procès ait lieu ici en France. Il arrive enfin !", a déclaré Alain Gauthier, président de l'association.Les avocats de la défense vont plaider non coupable. Ils ont dénoncé un dossier très fortement à charge et demandé la nullité de la procédure. Pascal Simbikangwa risque la perpétuité. Le verdict devrait tomber mi-mars, peu avant le 20ème anniversaire du génocide.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.