La garde à vue de Sarkozy choisie "pour ce qu'elle représente d'incriminant?" demande Dupond-Moretti

par BFMTV

Invité de Ruth Elkrief ce jeudi sur BFMTV, Eric Dupond-Moretti a exprimé son étonnement sur le choix de la garde à vue de Nicolas Sarkozy dans l'affaires des soupçons de financement libyens pour la présidentielle de 2007. L'avocat pénaliste se demande pourquoi l'ancien chef de l'Etat n'a pas été entendu comme un témoin. "N'aurait-on pas choisi la garde à vue pour ce qu'elle représente dans l'opinion publique d'incriminant ", s'interroge le ténor du barreau. "C'est les mots 'garde à vue' qui sont signifiants dans l'opinion publique", a-t-il insisté.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.