La déchéance de nationalité est loin de faire l’unanimité

par Libé Zap

La déchéance de la nationalité pour les binationaux nés en France qui seraient impliqués dans des actes terroristes divise les élus. Pourtant portée par le gouvernement qui souhaiterait l'inscrire dans la Constitution, cette mesure est très discutée à gauche. «Quand le débat porte sur une proposition historique de l'extrême droite et bien nous avons un problème» explique la co-présidente du groupe Europe écologie-Les Verts à l'Assemblée nationale Cécile Duflot qui parle d'une «dérive sécuritaire». A l'instar de la députée Les Républicains Nathalie Kosciusko-Morizet, qui parle d'une mesure «cohérente», les élus du parti Les Républicains semblent eux plus enclin à voter cette mesure.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.