La CGT aurait préféré que Manuel Valls «apporte son soutien aux salariés»

par Libé Zap

Le secrétaire général de la CGT, Philippe Martinez, regrette le soutien apporté à la direction d'Air France par le Premier ministre. «J'aurais préféré qu'il apporte son soutien aux 3 000 salariés menacés de licenciement et que l'Etat prenne ses responsabilités», a-t-il lancé mercredi sur France Info. Philippe Martinez soupçonne également des membres du gouvernement de ne pas se soucier de la crise actuelle de la compagnie aérienne.

«J'ai entendu aussi des membres du gouvernement et le Premier ministre certainement aussi dire "Air France, ça nous regarde pas, c'est une entreprise privée". Et ça c'est un vrai problème. Le gouvernement devrait intervenir, notamment dans une entreprise où il a une part importante du capital.»

Vos réactions doivent respecter nos CGU.