L'extrémisme n'est le fait que d'une poignée de musulmans

par euronews (en français)

Parmi les Français choqués depuis l’attentat contre Charlie Hebdo, figurent des millions de musulmans. C’est en leur nom, que le Conseil français du culte musulman avait réagi dès mercredi, évoquant un “drame d’une ampleur nationale, une attaque contre la démocratie et la liberté de la presse”. Jeudi, il avait appelé toutes les mosquées à condamner la violence et le terrorisme. Les responsables musulmans ont répété que cette barbarie n‘était pas l’islam. Certains, comme Hassen Chalghoumi, le médiatique imam de Drancy, au nord de Paris, ont demandé aux autorités de combattre “sans pitié” ceux qu’il a qualifiés de “satans”. “On ne sanctionne pas assez”, a-t-il indiqué.

Y-a-t-il une volonté de cultiver l’islamophobie de la part des jihadistes, de semer la division en France, c’est l’une des questions posées par notre collègue Isabelle Kumar à l’intellectuel musulman Tariq Ramadan, professeur d’Etudes islamiques contemporaines à l’université d’Oxford.

Isabelle Kumar, euronews :

“ Très

Vos réactions doivent respecter nos CGU.