Karachi: l'avocat des familles doute de la bonne foi de Juppé

par afp

Le ministre de la Défense, Alain Juppé, a déclaré mardi 23 novembre que "les documents qui pourraient intéresser les juges d'instruction" dans l'affaire de l'attentat de Karachi de 2002 seront "déclassifiés", après avis de la commission sur le secret défense. L'avocat de familles de victimes, Olivier Morice, qui réclame une audition de M. Juppé devant la justice dans cette affaire, a affirmé à l'AFPTV qu'il doutait de la bonne foi de l'ancuen Premier ministre de Jacques Chirac et dénoncé les "entraves" faites dans le dossier. Durée 00:50

Vos réactions doivent respecter nos CGU.