Jack Lang : «Pourquoi décapiter les classes européennes ? Elles ont fait leurs preuves»

par Libé Zap

Le président de l'Institut du monde arabe a confié jeudi sur France Inter que «l'architecture générale de la réforme [du collège] va dans la bonne direction». Najat Vallaud-Belkacem veut faire «un collège qui sauvegarde un corps central de savoirs et qui, en même temps, ouvre des parcours diversifiés», indique-t-il. «Sur ce point, je l'approuve».

«Mais une crainte, qui est aussi la mienne, c'est la suppression de filières d'excellence qui ont fait leur preuve», a-t-il déclaré. «Pourquoi décapiter les classes européennes ?», s'indigne-t-il. «Les classes européennes sont un grand succès. Il faut sauver les classes européennes et réfléchir à leur rétablissement».

La réforme du collège entrera en vigueur dès la rentrée 2016. Elle prévoit la suppression des sections européennes, où les élèves apprennent les langues vivantes de manière intensive dès la sixième. Le dispositif a rencontré un vrai succès depuis sa création en 1992, avec près de 5 800 sections européennes dans les collèges et lycée de France. La ministre de l'Education nationale justifie cette suppression en invoquant un élitisme des sections européennes.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.