Israël, Syrie, Liban : le Golan zone d'affrontements

par euronews-fr

Des accrochages ces dernières heures sur le plateau du Golan accentuent la tension entre Tel Aviv, Beyrouth et Damas. Ce matin un véhicule militaire israélien a été touché par un missile anti-char, faisant plusieurs blessés, à la frontière de la Syrie et du Liban. Une attaque revendiquée par le Hezbollah. Selon le Liban les tanks israéliens ont bombardé en représailles plusieurs localités dans le sud-est du pays. La nuit dernière, c’est contre l’armée syrienne que Tsahal avait mené des raids. Une réponse à des tirs de roquette venus un peu plus tôt de Syrie. Le Golan occupé par Israël est régulièrement frappé par des tirs venus du côté syrien, où la guerre civile fait rage. Selon l’Etat hébreu, ceux de mardi étaient délibérés.“Ceux qui tentent de nous défier sur nos frontières vont découvrir que nous sommes prêts à répondre avec force”, a prévenu Benjamin Netanyahu, qui invite à méditer l’exemple de Gaza. “Israël considère cette attaque très sérieusement. Ceux qui jouent avec le

Vos réactions doivent respecter nos CGU.