Hollande plaide pour changer le droit de veto à l'ONU

par 6MEDIAS

MEXICO - 10 avr 2014 - François Hollande a plaidé avec passion jeudi pour une réforme du droit de veto à l'ONU, pour empêcher à l'avenir des tragédies comme en Syrie.

"La France et le Mexique veulent une réforme du système des Nations Unies", a dit le président dans un discours devant le Sénat mexicain. "Nous sommes favorables à l'encadrement du droit de veto, parce qu'il n'est pas possible d'accepter l'usage du droit de veto aboutisse à ce que soient commis des crimes de masse comme c'est le cas actuellement en Syrie".

François Hollande a proposé en septembre 2013 un code de conduite pour que les cinq membres permanents du Conseil (Etats-Unis, Russie, Chine, France, Royaume-Uni) renoncent à utiliser leur droit de veto lorsque le Conseil doit se prononcer sur des crimes de masse.

La France s'efforce de créer un débat public pour faire pression sur les autres membres, en particulier les Etats-Unis et la Russie, toujours prompts à utiliser leur droit de veto.

Le président français est venu au Mexique accompagné de Laurent Fabius (Affaires étrangères), Aurélie Filippetti (Culture), Marisol Touraine (Affaires sociales) et Benoit Hamon (Education)- ainsi que d'une délégation de chefs d'entreprise.

Vendredi, François Hollande et le président mexicain Enrique Pena Nieto doivent participer à la clôture d'un Forum économique franco-mexicain avant l'inauguration d'un monument dédié à l'écrivain mexicain Carlos Fuentes, ambassadeur du Mexique en France de 1975 à 1977.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.