Hamon à Wauquiez : «On n'enferme pas sur une présomption de dangerosité»

par Libé Zap

Invité sur BFMTV et RMC, le député socialiste et ancien ministre dénonce «la dictature de l'urgence». Parmi les exemple qu'il cite, celui des propositions faites par le député Les Républicains Laurent Wauquiez, qui a proposé un amendement sur l'enfermement des personnes fichées S. «On n'enferme pas sur un indice de dangerosité, sur une présomption de dangerosité», souligne Benoît Hamon.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.