Guaino, en quatre craquages à l'antenne

par libezap

«L'électorat qui a voté dans la deuxième circonscription de Paris, est, à mes yeux, à vomir.» Ces propos, d'une classe incroyable, sont ceux du candidat Les Républicains Henri Guaino. Après sa défaite au premier tour des élections législatives, l'ex-conseiller de NIcolas Sarkozy s'en est pris aux «les bobos d'un côté qui sont dans l'entre-soi, dans l'égoïsme», et à «la bourgeoisie traditionnelle de droite qui va à la messe, envoie ses enfants au catéchisme et qui vote pour un type qui pendant 30 ans, s'est arrangé, a triché par tous les moyens». Des propos vivement critiqués. Pourtant, ce n'est pas la première fois que l'élu LR craque en plein direct. Florilège.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.