Florent Manaudou : «Il y a des chances que les Jeux de Rio soient mes derniers JO»

par Libé Zap

A cent jours du coup d’envoi des Jeux olympiques de Rio, Florent Manaudou était ce mercredi l’invité de Thomas Sotto sur Europe 1. En duplex de Marseille – où il s’entraîne à hauteur de «5-6 heures par jour, avec de la musculation» en plus –, le champion olympique du 50m nage libre a évoqué sa présence dans une liste resserrée de candidats crédibles (avec, entre autres, le judoka Teddy Riner ou le perchiste Renaud Lavillenie) au rôle de porte-drapeau de la délégation française au Brésil. «Ce serait un honneur d’être porte-drapeau» a reconnu le nageur, qui estime néanmoins «compliqué pour un nageur» de remplir un tel rôle alors que les épreuves de natation commencent dès le lendemain de la cérémonie d’ouverture.

Surtout, Florent Manaudou a évoqué son avenir sportif. S’il estime très improbable sa présence aux JO de 2024, dans le cas où Paris décrocherait la candidature, le sociétaire du Cercle des nageurs de Marseille pourrait même raccrocher au cours de la prochaine olympiade. «( Arrêter) directement après les Jeux, je ne pense pas, mais il y a des chances que les Jeux de Rio soient mes derniers Jeux olympiques. Parce qu’après, ce sera 2020 et Tokyo et j’aurai une trentaine d’années, donc je ne sais pas si j’aurai la force de continuer quatre ans encore. Ça va dépendre des résultats, sûrement…»

Vos réactions doivent respecter nos CGU.