Fin de l'escapade allemande pour Hollande et Merkel, sur fond de crise ukrainienne

par 6MEDIAS

STRALSUND - 10 mai 2014 - Angela Merkel a embarqué le président français dans une longue escapade sur ses terres électorales où elle est élue depuis 1990, de Sassnitz à Stralsund en passant par la station balnéaire de Binz. Un geste inhabituel de la part de la chancelière qui n'a réservé cette faveur qu'à quelques rares dirigeants : comme l'Américain George Bush en 2006 et le Luxembourgeois Jean-Claude Juncker en 2012.

La crise ukrainienne s'est invitée dans ce moment de convivialité avec la démonstration de force du président russe Vladimir Poutine, vendredi en Crimée. François Hollande et Angela Merkel ont uni leurs voix pour rappeler "l'importance capitale" de l'organisation des élections présidentielles le 25 mai en Ukraine. Ils ont aussi jugé "illégaux" les référendums de séparatistes pro-russes prévus dimanche dans l'est de l'Ukraine.

Interrogé sur la question de la livraison de deux navires français à la Russie, le Président français a précisé que le contrat serait maintenu pour l'instant, malgré les tensions entre occidentaux et Vladimir Poutine. Le contrat de vente de deux navires militaires de type Mistral entre la France et la Russie s'élève à 1,2 milliard d'euros.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.