Fatou Diome : «Si les gens qui meurent étaient des Blancs, la Terre entière serait en train de trembler»

par Libé Zap

Les trois naufrages qui ont péri dans la mer Méditerranée la semaine passée font rage. Les migrants en provenance de Libye, décédés en pleine mer, ont été recensés au nombre de 1 700. Selon le Haut commissariat aux réfugiés, 35 000 migrants sont arrivés par bateau dans le sud de l'Europe depuis le début de l'année. Jeudi dernier, un sommet extraordinaire a été organisé par la Commission européenne en présence des 28 chefs d'Etat de l'Union Européenne pour répondre à l'urgence de la situation.

Fatou Diome, auteure du livre «Impossible de grandir» publié en 2013, s'«indigne devant le silence de l'Union Africaine». Invitée de France 2 pour l'émission «Ce soir ou jamais !», Fatou Diome déplore que «si les gens qui meurent étaient des blancs, la Terre entière serait en train de trembler». Elle précise que le migrants disparus sont «des noirs et des arabes, donc quand ils meurent, cela coûte moins cher» avant d'ajouter que «le laisser mourir est un outil dissuasif.»

Vos réactions doivent respecter nos CGU.