Face à François Fillon, une fronde qui monte et qui descend

par Libé Zap

Un pas en avant, un pas en arrière. La fronde à laquelle doit faire face François Fillon dans sa propre famille politique a l'allure, si l'on se fie aux mathématiques, d'une sinusoïde dont l'amplitude varierait au gré des révélations et des coups de sang, de sondages en baisse et de réunions de crise.

Tout juste rentré de l'île de la Réunion, où il vient de passer trois jours, François Fillon avait ce mardi pour mission de désamorcer la bombe à retardement lancée hier par 17 parlementaires frondeurs. Dans le sillage de Georges Fenech, qui affirmait hier «ne plus pouvoir faire campagne sur le terrain», ceux-ci ont adressé dans la matinée une lettre ouverte au vainqueur de la primaire de la droite et du centre. Un courrier officiellement jeté aux oubliettes, après une énième réunion de crise au QG du parti.

Avant que ne souffle un nouveau vent de révolte ?

Vos réactions doivent respecter nos CGU.