«Expression de l'hostilité», «arroseur arrosé» : Nuit debout divise les politiques

par Libé Zap

Déjà six nuits. Six nuits que la place de la République à Paris, récemment rejointe par plusieurs villes de France, s'est muée en lieu de contestation nocturne contre la loi travail, mais aussi «contre le système» en général. Alors que le gouvernement observe de près cette mobilisation, droite et gauche semblent divisés sur l'attitude à avoir envers ces manifestants. Plusieurs dénoncent même une «récupération» du côté de l'extrême gauche. A commencer par Nicolas Bay, eurodéputé FN, et Jean-Marie Le Guen, secrétaire d'Etat.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.