Eclairage d'un historien sur Waterloo

par euronews (en français)

Patrick Maes est historien et préside l’Association belge napoléonienne. A l’occasion du bicentenaire de la bataille de Waterloo, Audrey Tilve d’euronews l’a interviewé.

euronews : “ Waterloo, c’est le coup de poker d’un Napoléon qui veut reconquérir son empire après une série de défaites qui l’avaient forcé à abdiquer. Pourquoi est-il impératif pour les Britanniques, les Hollando-belges, les Prussiens, les Autrichiens et les Russes que Napoléon soit stoppé à Waterloo ? “

Patrick Maes : “ Pour les Alliés, le but est de protéger Bruxelles, d’empêcher Napoléon d’arriver à Bruxelles, or l’objectif numéro un de Napoléon en juin 1815, c’est d‘être le plus rapidement possible à Bruxelles. D’où les manoeuvres combinées des Prussiens et des Anglo-néerlandais pour stopper Napoléon sur l’axe de Bruxelles. “

euronews : “ Quelles seront les conséquences géopolitiques de Waterloo ? “

Patrick Maes : “ Il va y avoir notamment en France des réactions des ultra-royalistes, des massacres de bon

Vos réactions doivent respecter nos CGU.