Disparition d'Estelle: le père s'estime "pris pour un con"

par afp

Le père d'Estelle Mouzin, la fillette qui a disparu à l'âge de 9 ans en 2003 en région parisienne, a expliqué mardi 9 janvier lors d'une conférence de presse qu'il comptait attaquer l'Etat pour "faute lourde". S'estimant "pris pour un con", il a regretté d'avoir été "usé" pour rien pendant toutes ces années. Son avocat a espéré qu'une condamnation de l'Etat "dira à la face du monde que la France ne s'occupe pas bien des disparitions d'enfants". Durée: 01:44

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.